L’éducation positive #1 – Les préceptes

L’apprentissage respectueux de son chien, telle est la plus simple définition de ce qu’est que l’éducation positive. Souvent contestée, car considérée comme laxiste sur certains points, c’est aujourd’hui la méthode d’apprentissage la plus répandue dans les clubs canins. C’est celle qui offre les meilleurs résultats et qui permet d’obtenir un chien bien dans sa tête.

Comment fonctionne l’éducation positive ?

Les fondements principaux de l’éducation positive, sont le respect du chien et la compréhension de celui-ci. Pour cela, le maître doit savoir faire la différence entre les bons comportements de son chien et les mauvais. Les bons seront, alors, renforcés tandis que les mauvais ignorés.

Pour renforcer les bons comportements du chien, on va lui donner quelque chose qu’il aime. Généralement, on lui offre des friandises, mais cela peut-être tout autre chose : un jouet si le chien est joueur, ou encore une caresse s’il aime être touché.

L’éducation positive, c’est aussi savoir mettre des limites à un chien. Lorsqu’il propose des comportements que l’on juge mauvais, on ne donne pas de récompenses à l’animal. Pour cela, on efface tous les possibles signes de récompense jusqu’à obtenir l’extinction du comportement du chien. Sur internet, on peut lire les méthodes d’enseignement par les coups de journaux ou de savates… Ces méthodes-là ne sont pas positives. En effet, on porte atteinte au chien et cela peut créer des troubles autant physiques que mentaux.

Comment savoir si j’éduque mon chien positivement ?

Tout d’abord, pour savoir si l’on éduque son chien positivement, il est important de connaître ce qu’est que l’éducation négative ! Pour cela, il faut analyser les outils à utiliser ou non. Voici une liste, certainement incomplète (oui… Je ne connais heureusement pas tous les outils qui contribuent à la mauvaise éducation d’un chien) des outils à bannir en éducation positive :

  • un collier chaîne d’éducation ou… étrangleur,
  • un collier à pointes,
  • un collier électrique,
  • une cravache,
  • un journal,

Cette liste n’engage que mon avis personnel, et je ne peux pas concevoir que l’on puisse éduquer son animal de compagnie en lui faisant du mal et en portant atteinte à son physique et à son moral.

Prenons un exemple simple : un chien qui saute régulièrement sur son maître. Le maître lui donne un coup de genou sur le poitrail pour le faire arrêter… Positif ? Négatif ? … Négatif bien sûr ! En effet, d’une part, il a donné un coup au chien. En éducation positive on ne frappe pas un animal. D’autre part, ce geste peut troubler l’animal autant mentalement que physiquement. Cela peut aussi entraîner une perte de confiance et un sentiment de peur chez le chien. Donc en soit, des résultats qui sont tout sauf positifs.

Faut-il dominer son chien pour qu’il obéisse ?

Une idée reçue et encrée dans les très vieilles mentalités et méthodes d’éducations canines. En éducation positive, c’est la parfaite entente entre le maître et son chien qui prime sur tout le reste. De plus, la domination existe seulement en intra-espèces. C’est-à-dire, entre les sujets d’une même race animale. En suivant, ce principe, il n’est pas possible de dominer un chien en étant un humain.

Les autres branches de l’éducation positive

La méthode naturelle ou encore le clicker training sont des sous-branches de l’éducation positives. Chacune de ces deux méthodes feront l’objet d’un nouvel article sur le blog. En attendant, résumons simplement et facilement la méthode naturelle et le clicker training.

La méthode naturelle en quelques mots

La méthode naturelle est directement liée à l’éducation positive. En effet, c’est une méthode d’apprentissage qui consiste à fixer les bons comportements du chien en lui apportant une ressource primaire : de la nourriture.

Le clicker training en bref

Exemple de clickers

Le clicker training est une méthode d’apprentissage canin très fortement lié à l’éducation positive et encore plus à la méthode naturelle. Je dirais même que si l’on ne cerne pas les bons préceptes de la méthode naturelle, on ne peut pas envisager d’utiliser le clicker pour éduquer son chien. Bref, comme pour la méthode naturelle le clicker training consiste à fixer les bons comportements du chien en lui apportant une ressource primaire. La différence, c’est que le chien saura précisément quand il fait quelque chose de bien, puisqu’à chaque fois, cela lui sera mis en évidence grâce au déclenchement du clicker. Bien évidemment, plusieurs étapes sont nécessaires avant d’utiliser pleinement le clicker. Celles seront détaillées dans un prochain article.

Dans tous les cas, l’éducation positive sous-entend un apprentissage par motivation et envie plutôt que par contrainte et crainte. Une philosophie qui fera toute la différence dans la relation qu’un maître entretient avec son chien.

Laisser un commentaire