Ness, mon spitz des visigoths

Ness est née le 15 février 2014 à Maubrey en Belgique. C’est une chienne spitz des visigoths qui vient de l’élevage : “Des Fumées du Nord”. Toute grise, elle est anoure (sans queue) comme sa grande sœur Eyka. Mais ce que j’adore par-dessus tout, c’est l’effet pinceau du bout de son petit trognon. Bref, du haut de ses 30 centimètres, Ness pèse tout de même 11 kilos. Une taille et un poids normal pour ces chiens au physique assez robuste.

Pourquoi un vastgotaspets ?

Lors d’une exposition de beauté à laquelle participait Eyka, j’ai croisé un éleveur qui présentait un Welsh Corgi, les chiens de la reine d’Angleterre. J’avais littéralement flashé sur cette race. Quelque temps après, en 2011, alors que j’étais allé voir les Championnats du monde d’Agility à Liévin, dans le Nord de la France, j’avais vu, ce que j’avais appelé un “Corgi gris”. Et puis, alors que je regardais les races des chiens sur internet, je me suis rendu compte que ce que j’appelais un “Corgi gris” était en fait un “Vastgotaspets”, un petit chien de berger suédois.

C’est alors que je me suis renseigné sur la race. Je voulais avoir un chien qui puisse me suivre dans mes activités physiques et surtout qu’il s’adapte à une vie de famille. Je suis alors allé visiter un élevage proche de Toulouse. La chienne qui y était, présentait toutes les qualités que je recherchais en cette race.

De plus, les vastgotaspets sont des chiens nordiques, dont la race est reconnue comme l’une des plus vieille. Elle n’a donc connu peu voire aucune modification génétique (à l’inverse des bulldogs et autres chiens américains), ce qui la rend assez robuste autant physiquement qu’au niveau de sa santé.

Notre rencontre

Ness est entrée dans ma vie le 15 août 2014, 6 mois, jour pour jour, après sa naissance. Je l’ai récupéré alors qu’elle avait été choisie par une éleveuse qui souhaitait la faire reproduire. Mais la situation professionnelle de l’éleveuse l’a conduit à se séparer de Ness. Accompagné de mes parents et d’Eyka, nous sommes allés jusqu’à la gare de Figeac, dans le Lot. Ness était fatiguée et visiblement épuisée par le trajet. En effet, à l’époque, elle supportait mal être enfermée dans une cage. Je la prends alors à mes côtés sur le siège arrière de la voiture. Elle dormait collée à moi. Après s’être arrêté sur l’aire d’une autoroute, Eyka et Ness ont fait plus amples connaissances. C’est ainsi que Ness s’est adaptée à sa nouvelle famille. Depuis ce jour, où nos chemins se sont croisés, je n’éprouve aucun regret de l’avoir adopté…. Sans trop m’avancer, je pense que pour elle c’est la même chose.

Ness et les activités canines

Tout comme Eyka, Ness a d’abord commencé par l’éducation canine. Et dieu sait qu’elle en a eu besoin. En effet, elle avait du mal à maîtriser la puissance de sa mâchoire. Lorsqu’elle jouait avec les autres chiennes de la maison, il arrivait qu’elle morde jusqu’à faire mal. Il a donc fallu lui apprendre à respecter ses congénères. Ensuite, nous avons débuté le “clicker training” pour fixer les bons comportements et pour l’apprentissage des ordres de bases. Nous avons ensuite continué en apprenant la proprioception.

J’ai aussi essayé d’initier Ness au “cani-cross”… Mais peu de succès à ce niveau-là. En effet, elle ne prend pas l’initiative de se mettre à ma course ou de traquer. Elle reste en retrait et ça devient plus de la marche active que de la course.

Ness pratique aussi l’agility. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle adore ce sport ! À la fois souple et dynamique, elle excelle et évolue en grade 3.

Le palmarès d’agility de Ness

2017 2ème à la finale de Festiv’agil
2017 Finaliste de la finale européenne Galican Cup à Castejon de sos
2017 Gagnante du sélectif du Trophée par équipe grande région sud-ouest à Razès
2017 10ème à la Finale du Trophée par équipée à Montélimar

Construire un palmarès en agility c’est bien, mais un chien ne se pas compte de tout ça. Ness tout ce qu’elle veut, et ce que je veux aussi, c’est courir avec plaisir à mes côtés. Et pour cela, la mission est accomplie haut la main !

Laisser un commentaire