La Treat and Train – un distributeur de nourriture

La Treat and Train fait fureur outre Atlantique depuis plusieurs années déjà. Cet objet de distribution de nourriture pour chien est arrivé en France, il y a un peu plus de deux ans. En regardant sur internet, on ne trouve que très peu d’informations sur cet outils. Les seules données qui remontent sur Google sont celles que les sites marchands divulguent. À ce titre, qu’est-ce-que la Treat and Train ? À quoi sert cet outil ? En quoi peut-il être utile dans la vie de tous les jours ? Pourquoi est-il prisé par les agilitistes ?

La Treat and Train, qu’est-ce-que c’est ?

Visuellement, la Treat and Train est une machine qui distribue de la nourriture à un chien grâce à une télécommande. L’inventeur de cet outils ? Sophia Yin, une vétérinaire américaine et auteur de nombreux ouvrages destinés à aider les propriétaires de chien à mieux éduquer leur animal de compagnie.

L’objectif de la Treat and Train est de distribuer des friandises au chien lorsqu’il montre un bon comportement. Cet objet permet, alors, de renforcer les bonnes attitudes des chiens. Sur Youtube, la défunte vétérinaire fait plusieurs démonstrations de comment utiliser la “Treat”.

Toutefois, l’appareil a été étudié pour proposer plusieurs options aux propriétaires. En effet, outre la commande à distance, il est possible de programmer la “Treat” pour distribuer de la nourriture à heure fixe. Pour ma part, je ne me tenterait pas à cette option. Il arrive parfois que les friandises se bloquent dans la machine et le système de distribution ne fonctionne plus. On peut toutefois facilement remettre la machine en fonction, mais cela serait dommage que cela arrive au moment où le chien attend sa ration journalière.

Comment utiliser la Treat and Train ?

La Treat and Train est vendue et livrée avec :

  • un DVD explicatif,
  • un livret explicatif de 59 pages,
  • une télécommande,
  • l’unité de distribution,
  • deux modules de distribution,
  • une cible.

Les accessoires de la Treat and Train

Le livret et le DVD sont tous les deux en anglais. Toutefois, les informations sont facilement compréhensibles. En effet, dans le livret de 59 pages, des schémas détaillent l’utilisation de la Treat and Train.

L’utilisation de la Treat and Train selon Sophia Yin

Le vétérinaire Sophia Yin a inventé cette machine de distribution de friandises afin que la vie de famille d’un chien soit plus agréable pour tout le monde. Il est courant qu’un chien de famille qui a reçu une éducation peu rigoureuse saute à la venue de visiteurs, aboient lorsque la sonnette retentie ou quand on frappe à la porte. C’est dans l’optique de rendre la vie plus agréable pour tous que Sophia Yin a mis cet outils à la disposition de tous.

De ce que l’on peut apprendre, autant dans les vidéos qui ont été mises sur YouTube de son vivant, que dans le DVD ou le livret, c’est l’importance de fixer les bons comportements chez le chien. Prenons l’exemple suivant pour illustrer l’utilisation de la Treat and Train : mon chien aboie et saute sur les invités lors d’une visite, comment apprendre à mon chien à rester calme et respectueux de tous ?

La première étape (qui est fondamentale pour bien utiliser la machine) : c’est apprendre au chien ce qu’est que la Treat and Train. De fait, dès que le chien s’approche de la machine, on lui montre qu’elle distribue des friandises. Cette étape est donc semblable au clicker training lorsque l’on “charge le chien”. C’est-à-dire, qu’à chaque fois que mon chien ira manger la friandise dans la Treat and Train j’actionne le bouton pour en distribuer une autre. L’animal comprendra alors que lorsqu’il fait quelque chose de bien il obtient quelque chose de bon.

La deuxième étape : dans une vie de famille, un chien a, généralement, une place attitrée. Cela peut-être un coussin, un tapis ou encore une cage, tout dépend du mode de vie de la famille. De fait, afin de lui apprendre ce qu’est que le “ta place”, j’approche la Treat and Train de la couche du chien. Dès que le chien se place sur le tapis, j’actionne le bouton pour distribuer des friandises. Le chien comprend alors : “lorsque je suis à ma place, j’ai quelque chose de bon”.

La troisième étape : on ajoute des éléments de distractions pour le chien. Cela peut-être des jouets ou encore le maître qui fait le “fou”. L’objectif est que le chien reste sur son tapis et qu’il attende de recevoir des friandises. Lorsque le chien sort de sa position, il ne faut surtout pas actionner la distribution car il pensera qu’il a fait quelque chose de bien et le travail fait avant sera perdu.

La quatrième étape : tester en réel avec de vrais invités et des distractions plus fortes. Il est important de rester rigoureux sur le travail effectué au préalable pour parvenir au résultat escompté.

Les variantes d’usage de la Treat and Train

Sophia Yin montre, également, qu’il est possible d’apprendre au chien à jouer à la balle grâce à la Treat and Train. Toutefois, c’est dans le milieu sportif que l’on peut voir les plus importantes variantes d’utilisation de la Treat and Train. En agility, notamment, les propriétaires l’utilisent afin d’apprendre au chien le “running contact” ou le “2 on 2 off” sur les obstacles à zones : principalement sur le passerelle et la palissade.

Eyka en "2on2off"

Le “running contact” consiste à ce que le chien franchise l’obstacle en courant sans s’arrêter sur la zone descendante de l’obstacle franchi. Le “2o2o” est une méthode qui vise à ce que le chien fasse un obstacle à zone tout en s’arrêtant et en mettant ses deux pattes arrières sur la zone descendante. De fait, l’utilisation de la Treat and Train peut-être de très efficace dans ce cas d’apprentissage puisqu’elle permet de fixer et renforcer les bons comportements du chien. Ceci optimisant, les chances du binôme à réaliser de bons parcours.

Laisser un commentaire